Sprezzatura

R e v u e   l i t t é r a i r e   ( 2 0 0 9  -  2 0 1 5 )

 

[…] Faire preuve en toute chose d’une certaine sprezzatura, qui cache l’art et qui montre que ce que l’on a fait et dit est venu sans peine et presque sans y penser.

Castiglione, Le Livre du courtisan, 1528

 

P r é s e n t a t i o n

Cette revue est assurée d’être promptement connue de cinquante ou soixante personnes ; autant dire beaucoup dans les jours et les nuits que nous vivons, et quand on traite sereinement de questions si graves. Mais aussi c’est parce que nous aurons bientôt, dans certains milieux, la réputation d’être des fauteurs de trouble. Il faut également considérer que, de cette élite qui va s’y intéresser, le quart, ou un nombre qui s’en approche de très près, est composé de gens qui ne s’emploient à rien, ou seulement à échapper aux menaces, aux désastres, aux promesses du pouvoir, et les trois autres quarts de gens qui s’obstineront à faire tout le contraire. Ayant ainsi à tenir compte de lecteurs assez attentifs et diversement influents, nous nous devons évidemment de parler en toute liberté. Nous devons surtout prendre garde à parler un langage intraduisible dans certaines langues. Le malheur de ce temps et le bonheur des nôtres nous obligent donc à écrire, ancora una volta, d’une façon nouvelle. (→ suite de la présentation)

 

 

Livraisons

disponibles

 

n° 1 – Guerres irrégulières

(octobre 2009)

n° 2 – Servitudes abandonnées

(juin 2010)

n° 3 – Virginal Tempo

(avril 2011)

n° 4 – Ardor

(mars 2012)

n° 5 – À l’oreille

(mars 2013)

n° 6 – L’Économie des événements

(septembre 2014)

n° 7 – Renaissance désinvolte

(annulé)

 

Liste des librairies

 

Modalités d’abonnement

 

Commander un numéro

 

Parutions des membres de la revue

Liens

 

א

Revue Sprezzatura

40, boulevard Gambetta

29200 Brest

א

 

Nous contacter

 

L’une de nos dernières livraisons

N° 5 – Printemps-été 2013

 

 

À loreille

_______________

Éditorial / présentation

Collectif, Pour qui sonne l’inouï

_______

Documents / traductions

Jean-Philippe Rameau, Préfaces harmoniques
Maîtres soufis, Le samâou l’audition spirituelle
Giulio Caccini, Les Musiques nouvelles (préface)

_______

Textes / perspectives

Sandrick Le Maguer, La musique et la danse
Stéphane Marie, La fugue du monde
Métie Navajo, À la grâce du duende
Luc Guégan, Cantique du repos
Michaël Gorzejewski, Tempo vivace
Jean-Hugues Larché, Virtuosité du cœur

(lire des extraits)


Mars 2013 – 118 pages – 12 €

 



Historique


[5 janvier 2015
] Sprezzatura sur France Culture, « L’Essai et la revue du jour » (→ réécouter)


[15 novembre 2014]
Rencontre avec les auteurs du n° 6 au Verre à Pied (118, rue Mouffetard à Paris de 16 à 20h)



[10-12 octobre 2014] Sprezzatura est au 24e Salon de la revue (→ détails)


[Septembre 2014]
Sprezzatura n° 6, « L’Économie des événements », en librairie (→ liste)


[Février 2014]
L’article collectif Pour qui sonne l’inouï (n° 5) repris dans le n° 5 de la revue Une larme du diable (→ détails)



[25 octobre 2013] Présentation-rencontre-signature à la galerie Zonzon (50, rue Émile Zola à Brest de 18h30 à 20h30) (→ détails)


[12-13 octobre 2013] Sprezzatura est au 23e Salon de la revue (→ détails)


[Septembre 2013] L’article de Jean-Hugues Larché Virtuosité du cœur (n° 5) repris avec de superbes illustrations dans le n° 124 de L’Infini (→ détails)


[24 juin 2013] Sprezzatura sur France Culture, « L’Essai et la revue du jour » (→ réécouter)


[7 juin 2013] Sprezzatura est l’invitée de la revue Villa Europa à Sarrebruck (→ détails)


[31 mai 2013] Rencontre avec les auteurs du dernier numéro au Verre à Pied (118, rue Mouffetard à Paris, à partir de 18h30)


[4 mai 2013] Sprezzatura n° 5 et Antoine Watteau sur le site Pileface (→ consulter)


[28 mars 2013] Présentation du n° 5 / rencontre avec les auteurs dans les locaux d’Ent’revues (174, rue de Rivoli à Paris, à partir de 18h30 → détails)

→ L’historique complet

 

 

 

 

 

 

Une larme du diable n° 5

Sprezzatura au 23e Salon de la revue


L’Infini n°124


Villa Europa n°3


Sprezzatura chez Ent’revue, 28 mars 2013

(photo Y. K.)

 

Sprezzatura a publié :

 

des anonymes, Vittorio Alfieri, Boyer d’Argens, Jacopo Bassano, Marie-Claude Bourjon, Bronzino, Giulio Caccini, Caravage, Paul Cézanne, des collectifs, Pierre Dulieu, Duns Scot, Piero della Francesca, A. G., Alexandre Gambler, Giotto, Luc Guégan, Andreas Guest, Michaël Gorzejewski, Jean-Joseph Goux, Friedrich Hölderlin, Franz Kafka, Sophie Kahn, Heinrich von Kleist, Willem de Kooning, Clara Laperrousaz, Jean-Hugues Larché, T. E. Lawrence, Jacques Leclercq-K., Sandrick Le Maguer, le prince de Ligne, le sous-commandant Marcos, Maîtres soufis, Stéphane Marie, Éléonore Marie-Espargilière, Andrea Mantegna, Giusto de Menabuoi, Claude Monet, Juan Martines Montañés, Raimondo de Montecuccoli, Métie Navajo, Anne Leïla Ollivier, Giovanni di Paolo, Parmigianino, Pietro Perugino, Pablo Picasso, Marguerite Porete, Jean-Philippe Rameau, Edward Sexby, Sade, Yuanji Shitao, Thomas Spaeher, J. Szekman, Titien, Tintoret, Sun Tzu, Victor R. Ulloa, Diego Velásquez, Antoine Watteau, Stéphane Zagdanski, Lila Azam Zanganeh, Léo Zyngerman

 

© Sprezzatura – 2017